Menu du bas

DÉBUT DES TRAVAUX DE RÉVISION DE LA POLITIQUE CULTURELLE DE LA MITIS
Le 12 juin 2018

pourlaculture.jpg

La MRC de La Mitis amorce les démarches pour renouveler sa politique culturelle Démarches qui débutent par une invitation à la population, aux intervenants et aux partenaires du milieu culturel à participer à une vaste enquête.

«Alors que 2018 marque la 13e année d'existence de sa politique culturelle, il est devenu évident que nous devons l'adapter aux nouveaux enjeux et bien comprendre comment a évolué ce secteur en 15 ans. Et pour connaître cette évolution, incluant les défis, les réalités, les besoins et les bons coups du milieu, nous demandons la participation de tous. Sinon, comment la MRC pourrait continuer d'agir de manière cohérente et intelligente avec le milieu?» affirme le préfet, monsieur Bruno Paradis.

La Commission culturelle de La Mitis, comité coordonné par la conseillère au développement culturel, madame Nadia Fillion, accompagne la MRC durant toute cette démarche. Cette dernière implique une enquête, qui est en soi, l'élément essentiel menant au renouvellement de la politique culturelle. Cette enquête sera effectuée autant pour connaître les besoins et réalités des gens qui bénéficient de l'offre culturelle que des organisations qui participent à la concrétisation de cette offre culturelle. Les questionnaires à compléter s'adressent à cinq groupes différents : la population, les partenaires, les municipalités, les artistes, artisans et auteurs ainsi que les organisations et entreprises culturelles. Selon madame Fillion : «Nous sommes conscients que les gens se sentent beaucoup solliciter pour des consultations et, qu'en cette période, tout le monde est bien occupé. Pour les rassurer et par expérience, je peux affirmer que leur participation n'est pas inutile. Au contraire. Une fois compilées et analysées, les informations de l'enquête permettent de préparer des plans d'action adaptés à nos intervenants et à notre population. Et ils deviennent, par le fait même, plus faciles à négocier avec le ministère de la Culture. »

Comment participer?
Les questionnaires sont accessibles au www.lamitis.ca, dans la section À surveiller. Une fois le questionnaire complété, la MRC invite les gens à prendre un selfie devant une œuvre, un lieu patrimonial ou un objet de leur patrimoine familial et ensuite le diffuser sous #pourlaculture. Les personnes qui auront participé à l'enquête courront la chance de gagner un panier cadeau, d'une valeur de 100$, remplis de produits locaux. De plus, la vidéo réalisée à ce propos avec le préfet, des membres de la Commission culturelle de La Mitis, un entrepreneur culturel et un partenaire, circule dans les médias sociaux.

Les résultats sommaires de cette enquête seront présentés à l'automne lors d'un événement spécial. Entre temps, pour toute information, les gens peuvent contacter Nadia Fillion au 418 775-8445 poste 2230 ou au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

LES ÉLUS SE SAISISSENT DE LEUR MRC
Le 15 mai 2018

Pour la première fois de son histoire, la MRC de La Mitis a effectué la tournée des municipalités de son territoire. Pendant six semaines, ses représentants ont rencontré les conseils municipaux et leur personnel afin de présenter l'organisation et de répondre à leurs questions.

La MRC prévoyait, depuis quelques années, d'aller à la rencontre ses municipalités. Avec la promesse électorale du préfet actuel et l'arrivée de plusieurs nouveaux membres au sein des conseils municipaux, le moment était propice. Ces rencontres ont été l'occasion de présenter les différentes compétences obligatoires et facultatives, de décliner de quelles manières ces compétences se traduisent en services, de présenter le personnel de la MRC et leurs responsabilités, de survoler les organisations mandataires et d'expliquer le budget annuel de 13 millions $.

«C'est un exercice qui en a value la peine, car on a pu renforcer nos liens avec les municipalités. Nous n'avons pas seulement présenté notre organisation, mais nous avons pu entendre tout le monde sur leurs différents besoins. Il est de plus en plus important que le Conseil des maires s'adapte à cette diversité de réalités dans ses décisions», mentionne le préfet, monsieur Bruno Paradis. «J'aurai aussi à faire plus de représentation politique pour certains dossiers qui préoccupent le monde municipal tels que celui de l'érosion des berges et l'allègement des règlements de la Commission de la protection du territoire agricole (CPTAQ)».

Monsieur Marcel Moreau, directeur général, indique : «J'abordais le budget en disant que j'allais tenter de les convaincre que la MRC était payante pour les municipalités. Parce qu'une fois les compétences obligatoires de 525 000$ payées, la MRC est en mesure de leur retourner un peu plus de 1.3 million $ en redevances des projets éoliens. Le reste du budget, ce sont des services que les municipalités ont décidé de se donner via la MRC, souvent pour s'assurer d'économies d'échelle ou pour éviter une gestion complexe.»

Au total, 117 personnes des 16 municipalités du territoire ont participé à 9 rencontres. «Cette tournée était nécessaire. À preuve, nous avons reçu plusieurs commentaires positifs à la fin de chaque soirée. Les maires, lors du lac-à-l'épaule du samedi 5 mai dernier, ont été plus loin en dénotant l'importance pour la MRC d'informer davantage ses clientèles sur ses actions», souligne monsieur Moreau. Et il ajoute qu' «un constat s'est fait de manière assez unanime au cours de cette tournée : celui de l'importance de regrouper les services municipaux. Que ce soit entre quelques municipalités ou par la MRC de La Mitis. D'ailleurs, la tendance lourde au Québec est les regroupements de services. À la MRC, on voit même des services offerts avec des regroupements de deux, quatre et même dix MRC. Nous n'avons plus les moyens de faire cavalier seul».

 

Les documents remis lors de la tournée :

 

RAPPEL CONCERNANT LES COLPORTEURS ET LES VENDEURS ITINÉRANTS
Le 25 mai 2018

Le Service de sécurité incendie et civile de la MRC de La Mitis invite la population à rester vigilante face aux gens qui font du porte-à-porte pour procéder à la vente et à l’entretien d’extincteurs portatifs.

Les colporteurs et vendeurs itinérants doivent posséder un permis de l’Office de la protection des consommateurs (OPC). De plus, certaines municipalités exigent, par leur règlementation, que ces derniers obtiennent un permis municipal les autorisant à vendre des biens ou des services. Le Service de sécurité incendie et civile recommande à la population, et tout particulièrement aux résidents, aux petites entreprises et aux agriculteurs, d'être à l'affut et d'exiger de voir les documents officiels.

Maintenance des extincteurs

«Certains vendeurs et colporteurs itinérants vous proposent des services excessifs quant à la maintenance, mentionne monsieur Renaud Gagnon, préventionniste à la MRC de La Mitis. Selon les normes québécoises, les actions d'entretien nécessaires des extincteurs portatifs à poudre chimique de type ABC sont simples».

Tous les mois, une vérification rapide de l'état des extincteurs en fonction doit être faite. Une vidéo qui explique en détail cette vérification est disponible sur la chaîne You Tube de la MRC. Une fois par année, le propriétaire doit s'assurer qu'un technicien qualifié procède à une inspection visuellement, sans toutefois en examiner l'intérieur. Par la suite, une maintenance complète est nécessaire aux six ans, alors que le test hydrostatique est requis aux 12 ans. Si un extincteur portatif date d’avant 1985, le propriétaire doit s'en débarrasser et s'en procurer un nouveau.

Le Service de sécurité incendie et civile de la MRC de La Mitis est en mesure de répondre aux questions spécifiques concernant la règlementation et les services régionaux d’entretien en lien avec les extincteurs portatifs. Vous pouvez les rejoindre au 418 775-8445 poste 2249 ou 2255 ainsi qu'au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Développez le réflexe

La MRC de La Mitis souligne l'importance d'encourager les entreprises de la région. Si toutefois les gens choisissent d'utiliser les services des vendeurs itinérants et des colporteurs, ils ont intérêt à développer le réflexe de demander leur permis. Pour de plus amples renseignements ou pour signaler un incident, communiquez avec l’Office de la protection des consommateurs (OPC) au 1-888-672-2556.

 

NOMINATION

 

Catherine aubut

Chargée de projet MADA

La MRC de La Mitis est heureuse d'accueillir Catherine Aubut au sein de son équipe. Entrée en fonction le 1er mai dernier, elle occupe le poste de chargée de projet MADA (municipalité amie des aînés).

Son mandat est d'assurer l'élaboration des politiques et plans d'action qui visent à adapter les services, les interventions et les infrastructures des municipalités dans différents domaines afin de répondre aux nouvelles réalités de vieillissement de la population. Ce travail sera effectué pour les 12 municipalités et pour la MRC de La Mitis qui n'ont pas réalisé cette démarche.

Diplômée en développement social de l'UQAR avec une maîtrise en développement régional en cours, madame Catherine Aubut s’implique activement depuis plus d’une quinzaine d’années dans le Bas-Saint-Laurent, principalement dans La Mitis où elle réside depuis 14 ans. Elle a participé à deux démarches de politique familiale et MADA. De plus, elle connait bien les enjeux et les dynamiques locales et régionales lui permettant de mener à bon terme la démarche que nous lui avons confiée.

Nous lui souhaitons le meilleur succès dans l'exercice de ses fonctions.

600 arbres à donner!
Le 17 mai 2018

DSCF3437

Dans le cadre du mois de l'arbre, la MRC de La Mitis invite la population mitissienne à venir se procurer des plants d’arbres le samedi 26 mai prochain à partir de 9 h et 12 h, au Stade du Centenaire de Mont-Joli.

Le personnel de la MRC accueillera les gens dans le stationnement et offrira cinq types d'arbres : le bouleau jaune, le cèdre, le mélèze le pin rouge et le pin blanc. « Nous aspirons tous à un milieu de vie agréable. En donnant des plants d'arbres adaptés au climat de notre région, nous n'offrons pas seulement un élément esthétique. Nous offrons des moyens de garder une intimité ou de créer des écrans, de protéger des maisons et des terrains des vents et du soleil, ce qui a un impact sur les coûts de chauffage et de climatisation », tient à rappeler monsieur Marcel Moreau, directeur général de la MRC de La Mitis.

Cette activité permet aussi de souligner l'importance historique et économique de l'industrie forestière dans La Mitis, ainsi que les actions environnementales et paysagères de l'organisation. Depuis plusieurs années, la MRC agit en aménagement du territoire, a adopté la Charte des paysages du Bas-Saint-Laurent et travaille à diminuer l'impact des déchets par des activités de recyclage et de compost municipal.

L'offre de ces arbres à la population est possible grâce à la collaboration du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et par l'entremise de l'Association forestière du Bas-Saint-Laurent.

 


Résultats de recherche d'images pour « facebook png »
MRC de La Mitis
Développement
Facebook
Sécurité incendie et civile

 ImageExpo


MatriceGraph


IciRecycle.jpg