Communiqués

LA MRC REMPLACE PAR INTÉRIM SON DIRECTEUR INCENDIE DÉMISSIONNAIRE
Le 11 octobre 2017
 

Monsieur Bruno Lévesque a été nommé par intérim au poste de directeur du Service de sécurité incendie et civile de la MRC de La Mitis à la suite la démission de Monsieur Johnatan Brunet.

Monsieur Lévesque, à l'emploi de la MRC depuis janvier 2017, a été par le passé directeur administratif de la Ligue de soccer de Gaspé, directeur général du Magasin COOP de Rivière-au-Renard et directeur des comptes entreprises chez Desjardins. En voie de terminer son MBA, il a toute la formation incendie requise pour le poste et une expérience de plus de cinq ans dans le domaine.

Il remplace Monsieur Brunet qui assure la fonction à la direction du Service de sécurité incendie et civile depuis avril 2011. «Monsieur Brunet a toujours travaillé avec cœur et professionnalisme, tient à rappeler le préfet, Monsieur Réginald Morissette. Grâce à  lui et à son équipe, notre organisation a bénéficié d'un rayonnement auprès du milieu municipal québécois, soit en tant que référence ou en gagnant des prix. Et surtout, il a réalisé plusieurs dossiers importants pour La Mitis et mis en place des outils essentiels tels que le protocole d'intervention en situation d'urgence majeure à la suite des grandes marées de 2010 et le Site d'entrainement.»

Monsieur Brunet quitte son emploi pour relever de nouveaux défis et diversifier son expérience professionnelle. «Cette démission, qui arrive en même temps que le retrait de la ville de Mont-Joli de l'entente de service en sécurité incendie, nous oblige à revoir le déploiement de nos services sur le territoire, reconnait Monsieur Marcel Moreau, directeur général. Chose certaine, notre priorité demeure la sécurité de la population mitissienne. C'est pourquoi nous devons regarder toutes les possibilités qui s'offrent à nous afin d'assurer le meilleur service possible.»

 

Nouveauté: pompière d'un jour
Le 17 juillet 2017
 

La division de la formation du Service de sécurité incendie de la MRC de La Mitis organise une journée spéciale, le 16 septembre prochain, pour permettre à des femmes et des filles de plus de 15 ans B6EE2D85-9449-47A6-B8E8-C1C1C2385A10_ModifWeb_copie_copie.jpgd'essayer le métier de pompière.

La journée aura lieu au site d'entrainement et permettra à plusieurs femmes de mieux connaitre les réalités du métier et de constater qu'avec une bonne formation, elles ont leur place dans ce métier. Avec l'habit de protection, elles auront la possibilité d'accomplir des pratiques telles que le déplacement dans les lieux enfumés, le sauvetage des flammes de mannequins, la montée d'échelles, l'utilisation d'outils hydrauliques et pratiquer la désincarcération.

«On ne s'étonne plus de voir des policières en patrouille, des camionneuses sur les routes, des mécaniciennes sous le capot. Mais une pompière entrant dans un immeuble en feu, la hache à la main? On en voit peu. La Mitis compte seulement six pompières sur la centaine de pompiers qui travaillent dans les différents services. Il faut dire aussi que l'exercice vise à intéresser les femmes à cet emploi, souvent à temps partiel, parce que nous manquons d'effectifs», mentionne le préfet Monsieur Réginald Morissette.

Monsieur Mario Charette, Chef à la formation renchéri: «Depuis 2005, dans le cadre de ma carrière, j'ai eu l'occasion de voir et de former des pompières. Les femmes sont remarquables, certaines m’ont beaucoup impressionné. Les femmes ont leur place dans la profession, dit-il. Elles travaillent tout aussi bien que les hommes, mais différemment.»

Les personnes intéressées doivent s'inscrire auprès de Monsieur Mario Charette au 418 775-8445 poste 2258 ou par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..


 

Pompières d'un jour : une révélation
Le 2 octobre 2017
 

IMG 0354L'activité Pompières d'un jour du Service de sécurité incendie et civile de la MRC de La Mitis a été un succès. Tenu le 16 septembre dernier au site d'entrainement incendie, l'événement a été une révélation pour certaines femmes qui se voient maintenant comme des recrues potentielles.

«Cette journée, vécue par sept participantes, a été préparée en vue d'offrir des activités réalistes données par des femmes, pour des femmes», mentionne Mario Charette, chef à la formation. «Exceptionnellement et volontairement, j'ai laissé toute la place à nos pompières d'expérience pour la réalisation des ateliers. Ce qui a donné des résultats qui ont dépassé nos attentes. En plus, j'ai senti beaucoup de fierté des pompières et j'ai vu avec quelle assurance elles ont partagé leur savoir avec les participantes.»

Les pompières et les participantes ont pris le temps, entre les essais terrain, de discuter et d'échanger sur les réalités vécues par les femmes dans ce métier et de constater qu'il n'y a pas de barrière physique. Les participantes ont pu, entre autres, faire des sauvetages de personnes dans le feu (des mannequins pour l'occasion), se déplacer dans la fumée, utiliser les pinces de désincarcération, travailler avec les boyaux et faire des interventions dans les bâtiments de grande dimension.

Le besoin de pompières et de pompiers est réel dans La Mitis. C'est pourquoi les membres du Service de sécurité incendie et civile de la MRC de La Mitis invitent les personnes intéressées à s'informer et à s'inscrire auprès de leur municipalité.

La Caisse populaire de Mont-Joli-Est de La Mitis a été un partenaire financier important qui a cru au potentiel de cette nouvelle tentative de la MRC de La Mitis. Une tentative qui, rappelons-le, s'est déroulée au site d'entrainement, qui a été créé dans le but de répondre aux besoins de formation en sécurité incendie de La Mitis et des municipalités voisines.


 

Un enjeu important dans La Mitis? Le transport!
Le 13 juillet 2017
 

La MRC de La Mitis a adopté au Conseil des maires sa première entente triennale avec le Transport adapté et collectif (TAC) de La Mitis. Celle-ci, d'une valeur de plus de 2,3 M$, confie la gestion de l'ensemble des services en transport pour le territoire.

Cette entente découle de la récente déclaration de compétence de la MRC dans le domaine du transport. Le préfet, Monsieur Réginald Morissette explique: «Ce qui change dans les faits, c'est principalement la gestion. Le transport est au départ une compétence municipale. Maintenant, au lieu de passer par chaque municipalité pour faire différentes démarches, la MRC devient le seul interlocuteur du TAC. Un avantage qui diminue la tâche pour nos municipalités et pour le TAC.»

Bien entendu, le TAC continue d'assurer la gestion, la coordination, l'organisation, la promotion et le développement du service de transport avec un budget similaire. Les utilisateurs paient un coût réduit pour le service puisque l'entente est financée par le ministère des Transports (73%) et les municipalités participantes (27%), via la MRC. Leur financement annuel se divise ainsi: 151 500 $ pour le transport collectif dans La Mitis, 155 192 $ pour le transport collectif inter MRC et 469 217 $ pour le transport adapté.

«Le TAC est un service essentiel: il assure la mobilité nécessaire à nos citoyens pour avoir accès à différents types de services . Il permet aussi de contrer l'isolement et ainsi rendre la vie plus agréable, » tient à souligner le préfet, Monsieur Réginald Morissette.


 

QUE DE BONS COMMENTAIRES POUR L'URQ!
Le 27 septembre 2017
 

IMG 0552Près de 200 personnes provenant de la région, de partout au Québec et même du Nouveau-Brunswick, ont participé à l'Université rurale du Québec (URQ), un colloque national, qui s'est tenu du 20 au 23 septembre dernier sur les territoires de Rimouski-Neigette et de La Mitis.

Fier de ses 20 ans d'existence, l'URQ marque un retour en force avec cette 10e édition. Les organisateurs, la MRC de La Mitis et l'UQAR, avec l'aide de 11 partenaires financiers et 14 partenaires terrains ont pu offrir 25 conférences avec 40 chercheurs et praticiens sur quatre thématiques différentes ainsi que huit visites terrains. « C'est un succès sur tous les plans. L'événement nous permet de rayonner à travers le Québec parce que nous avons su mettre en valeur nos richesses et la qualité de plusieurs projets du territoire », mentionne le coordonnateur du colloque, monsieur Benoit Lorrain-Cayer. «Et surtout, il a déjà des retombées dans le milieu : entre autres, nous avons vu s'établir l'amorce de collaborations pour la tenue de projets pilotes dans La Mitis ou pour la réalisation de projets grâce à des contacts qui se sont faits ».

Les municipalités, les organismes et les élus participants ont profité de ce partage d'expertises tel que le précise monsieur Jacques Vachon, conseiller municipal à Grand-Métis, qui a participé à une journée sur la thématique de l'agriculture : « Même si je ne suis pas agriculteur, dans mon rôle de conseiller, je suis maintenant en mesure de mieux comprendre les enjeux de ce secteur économique très présent dans ma municipalité. »

Rappel sur ce qu'est l'URQ
L'Université rurale Québécoise est l’occasion pour les professionnels du développement, les étudiants en développement social et régional, les élus ainsi que les bénévoles de mettre à jour leur bagage de connaissances sur les meilleures pratiques ainsi que sur l’état de l’avancement de la recherche sur diverses thématiques.

Cette édition présentée sur les territoires de La Mitis et de Rimouski-Neigette, soit de Métis-sur-Mer à Saint-Fabien, est le fruit d’une collaboration entre la MRC de La Mitis et l’Université du Québec à Rimouski. Déjà d'autres MRC ont fait connaître leur intérêt de recevoir l'URQ en 2019.

À propos de la MRC de La Mitis
Ce gouvernement municipal est de juridiction provinciale et est dirigé par les 16 maires élus mitissiens. Il assure la planification et facilite le développement cohérent de son territoire selon les principes du développement durable, et ce, par des actions de mise en commun de services, de concertation et de service-conseil destinées aux municipalités, aux organisations et aux individus.


 


Culture
Culture et ruralité
twitterFacebook
Sécurité publique

 ImageExpo


MatriceGraph


IciRecycle.jpg